al-x (refresch) wrote in projustitia,
al-x
refresch
projustitia

  • Mood:
http://fr.news.yahoo.com/04012006/5/nicolas-sarkozy-souhaite-un-durcissement-des-lois-contre-les-delinquants.html

l'interieur lit-il projustitia?

"Le ministre de l'Intérieur, qui a fait le parallèle avec les violences urbaines, a estimé que "la police ne peut pas en permanence arrêter les mêmes personnes qu'on relâche". "Il y a un problème qui se pose. Il faut cesser de se voiler la face devant ce problème.""

cessons-le gaiment. ceci dit je ne vois pas comment des lois plus dures permettront la construction de prisons et l'execution des sentences prononcees.

al-x



mercredi 4 janvier 2006, 20h59
Nicolas Sarkozy souhaite un durcissement des lois contre les délinquants mineurs

PARIS (AP) - Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a estimé mercredi que les violences contre les passagers du train Nice-Lyon et les récentes violences urbaines posent "la question de la délinquance des mineurs" et des textes de loi qui la régissent.

"Je veux redire: la question de la délinquance des mineurs et de l'ordonnance de 1945 est posée", a affirmé Nicolas Sarkozy, interrogé pendant le journal de TF1. "On n'est pas un mineur aujourd'hui en 2006 comme on l'était en 1945. Et quand on est un mineur qui fait des choses graves, on doit pouvoir être puni, condamné et (il faut) protéger la société de ces agissements."

Interrogé sur les jeunes agresseurs qui ont attaqué les passagers d'un train régional Nice-Lyon dimanche matin, le ministre a souligné qu'"un certain nombre de ces voyous avaient déjà été interpellés par la police la veille et relâchés immédiatement. Ce n'est pas normal. (...) Sur les neuf interpellés du lendemain, il y en a sept qui sont relâchés parce qu'ils sont mineurs".

Le ministre de l'Intérieur, qui a fait le parallèle avec les violences urbaines, a estimé que "la police ne peut pas en permanence arrêter les mêmes personnes qu'on relâche". "Il y a un problème qui se pose. Il faut cesser de se voiler la face devant ce problème."

L'ordonnance du 2 février 1945 organise les rapports des mineurs avec la justice, en créant notamment le juge des enfants. Ce texte interdit également de placer en détention provisoire un jeune de moins de 16 ans soupçonné d'un délit. Les adolescents de plus de 16 ans ou ceux qui sont accusés de crimes peuvent toutefois être placés en détention provisoire avant d'être jugés. AP"
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments